La Légende de l’abbaye de Montebourg

Une légende, mise par écrit au XVe siècle, raconte la fondation de l’abbaye de Montebourg : partis de Savoie, deux ermites partent pour fonder un monastère dans un lieu isolé dans l’Ouest de la France, et longent ainsi la côte de la Neustrie jusqu’à Grandcamp (Calvados), une plage normande, où la fatigue les fait s’arrêter. L’un des deux décide de dormir dans une barque échouée sur le rivage ; le deuxième, Roger, préfère dormir sur la plage. Mais la marée emporte la barque et son occupant qui arrive, après une navigation aléatoire, sur les côtes anglaises, où il est élu évêque par la population stupéfaite par ce miracle.

En Normandie, Roger, au matin, part à la recherche de son compagnon disparu. Fatigué, il s’arrête un soir au pied d’une colline (mont Aphilantis), à proximité de Montebourg. Dans son sommeil, Dieu lui indique qu’il devra fonder une chapelle ou un oratoire à l’endroit où il distinguera une lumière céleste pareille au feu de la foudre, ou à une étoile qui descendrait du ciel en terre. La nuit suivante, à minuit, la vision céleste se produit. À l’endroit de la forêt dégagé par le feu divin, Roger construit une chapelle en l’honneur de la Vierge.

Quelque temps plus tard, le médecin du duc Guillaume le Conquérant, qui n’était autre que le frère (spirituel) de Roger, est attiré à Montebourg par la nouvelle de cette fondation ; il reconnaît son frère et rapporte le miracle à Guillaume, qui réside à Cherbourg. Celui-ci encourage alors la fondation et décide qu’une abbaye doit être édifiée au lieu désigné par l’étoile. Roger en sera le premier abbé.

[ Les 3 vitraux illustrant cet article se trouve dans l’actuelle abbatiale de l’abbaye  de Montebourg]

Le texte de la Légende de la fondation de l’abbaye de Montebourg existe, traduit en français, ici.

Publicités
Cet article a été publié dans Abbaye, Histoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.