Montebourg avant Montebourg

On connaît peu de choses des origines de la paroisse de Montebourg.

De la brume de l’Histoire lointaine émerge en premier le Mont-Castre, entouré d’une solide levée de terre, abri facile pour une population et vigie sur toute la partie orientale du Cotentin. Gaulois du temps des Unelles de Viridovix et de la conquête des Gaules, ou simplement refuge aux siècles incertains qui précédèrent les invasions saxonnes du Vème siècle, il signifie avant tout qu’il y avait, à proximité, du côté de la petite rivière de la Durance, une population regroupée qui, de temps à autre, devait s’en servir comme abri: quelques rares objets, telle une marmite en fonte de l’époque gallo-romaine, y ont été retrouvés et sont conservés dans les collections du Musée Emmanuel-Liais à Cherbourg. Les Vies de Saints des origines chrétiennes du Cotentin, celle de Floxel, jeune martyr pour le Christ, et celle de Saint Germain “à la Rouelle”, dit encore le “Scot”, premier évangélisateur de la presqu’île au Vème siècle, mentionnent Montebourg comme une communauté structurée. Le nom même de Montebourg, formé de “burgus” qui signifie “lieu habité fortifié”, même s’il n’apparaît authentiquement que vers 1042 sur une charte de l’abbaye de Cerisy, serait, pour certains historiens, d’origine saxonne, c’est-à-dire qu’il daterait des invasions germaniques du Vème siècle.

Montebourg commence vraiment avec la fondation de son abbaye.

Publicités
Cet article a été publié dans Histoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.